Quand l’hypersomnie prend le contrôle …

Chains padlock'

Depuis déjà plusieurs mois, je peux dire que la maladie a pris le dessus sur le reste de ma vie… Aujourd’hui, j’ai pris conscience d’un certain nombre de choses et je souhaite radicalement changer ma façon de vivre. Parce que je ne souhaite pas laisser l’hypersomnie « gagner », je vous livre – je l’espère – un témoignage d’espoir …


Petit à petit, sans forcément m’en rendre compte, j’ai laissé l’hypersomnie m’enfermer dans un cercle vicieux. A cause de l’hypersomnie, j’ai pris beaucoup de poids et je suis exténuée en permanence donc je ne fais plus de sport. A cause de l’hypersomnie, je suis très fatiguée et je n’ai envie de rien faire, donc je dors énormément. A cause de l’hypersomnie, je n’ai pas le moral, alors j’ai encore moins envie de faire des choses et je me réfugie dans mon sommeil… On comprend vite que cette logique est néfaste et qu’elle n’arrange absolument pas les choses. Pourtant, je vous l’assure, je ne l’ai pas vu venir et je me suis laissée absorber pendant plusieurs mois… Mon moral a chuté, ma motivation également, j’ai mis parfois de côté mes rares amis et même mon compagnon, le tout sans m’en rendre compte : l’hypersomnie était en train de me ronger.

Aujourd’hui, j’en ai pris conscience. Non sans mal, mais l’important c’est que je m’en soit rendu compte. J’ai donc décidé de profondément changer les choses et de réenclencher une spirale plus positive dans ma vie. Alors, c’est facile à dire ! Mais je suis extrêmement motivée. Je ne peux plus vivre recluse sur moi-même. Je ne peux plus me contenter de sombrer en observant l’hypersomnie prendre le pas sur tout le reste … JE DOIS tenter de m’en sortir. Ce sera dur, très dur car je vais devoir lutter très fortement contre cette fatigue permanente et cette somnolence. C’est même parfois difficilement faisable. Mais il faut essayer, parce que ce n’est plus une vie et parce que je risquerais de tout perdre.

Au programme, bien sûr, m’attaquer vraiment à mon problème de poids. Et pour cela, je vais difficilement pouvoir échapper au sport ! Ce sera le plus dur, quand (après une longue journée) il faudra trouver la motivation d’aller à la salle de sport et de lutter contre cette envie irrépressible de foncer sous ma couette. C’est là que le mental sera important. De plus, je suis en train de totalement revoir ma vision des choses : optimisme et joie de vivre de rigueur ! Il faut parfois se forcer, mais hors de question que la maladie me conduise à une sévère dépression. Ainsi, mes nouveaux objectifs sont les suivants : penser à soi, prendre soin de soi et faire les choses pour soi ! Cela peut paraitre grandement égoïste, dit comme ça, mais c’est essentiel ! Alors voilà… La transformation est en cours et se fera progressivement par plein de petits éléments. Mais le déclic est là !

Parce que cette satanée hypersomnie idiopathique m’a bousillé la vie trop longtemps et que je ne compte pas la laisser gagner !

Désormais, c’est moi qui prend le contrôle de ma vie.

signature

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions sur “Quand l’hypersomnie prend le contrôle …

  1. Hyper Idiote dit :

    L’HI est vraiment une maladie qui peut ronger notre vie… Quel que soit le degré auquel on est atteint (on me dit souvent que je suis un cas sévère, mais quand je vois ceux qui ont besoin de 16h de sommeil minimum par jour, je ne les envie pas!), le plus dur à vivre, et ce que les personnes qui nous voient « normales » à l’extérieur oublient: c’est la fatigue chronique. La somnolence est une chose, mais se sentir constamment endetté au niveau de notre énergie, devoir lutter contre le temps qui passe, en faisant sans arrêt des compromis en faveur du sommeil, ça peut littéralement compromettre tout épanouissement…

    Apprendre à vivre avec, trouver l’équilibre entre temps de sommeil suffisant, temps pour soi et temps de repos peut être long et difficile, et on sait toujours qu’il faudra pourtant faire, parfois, des sacrifices… Mais c’est la seul clé pour arrêter de lutter et commencer à « vivre avec »!

    Bravo pour cet article sincère et courageux qui me touche particulièrement et me rappelle beaucoup de souvenirs. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. unehypersomniaque dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu exprimes dans ton commentaire… Il est en effet difficile pour un hypersomniaque déjà d’accepter les symptômes et d’essayer tant bien que mal de s’épanouir dans sa vie malgré tout… Mais le regard des autres et bien souvent le manque de reconnaissance et de compréhension de leur part, ça ne facilite pas les choses !

    Merci beaucoup de ton commentaire en tous cas 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s